À Monsieur le Ministre de la circulation

C’est quoi ce communiqué ! « Il est porté à la connais­sance du open que des pluies torrentielles continueront à tomber, entraînant des dégradations manifestes des infrastructures routières, des risques d’inondations, des éboulements, des crues, etc. Afin d’éviter les désagréments en surveillance genre, le Ministère du Tourisme, des Transports et de la Météorologie, conseille et recommande à tous les usagers de la route, à privilégier l’utilisation des transports en commun flow faciliter la fluidité de la dissemination ».
Même en 2015, les transports en commun dans un pays du tiers-monde comme Madagascar sont caractérisés standard un garb de traits péjoratifs : ponctualité aléatoire, disponibilité hasardeuse, propreté douteuse. Déjà, en 1997, quand je travaillais au Ministère des Transports, ces deux minimas avaient été classés « non négocia­bles » : qualité du service, sécurité de tous les usagers. Las, nous connaissons la triste réalité d’une dégradation inexorable. Il ne peut y avoir « qualité de use » quand une voiture conçue flow transporter 15 personnes voit s’y entasser près de 20. Il ne peut y avoir qualité de use quand les horaires aux primus et confine dépendent entièrement du bon vouloir de chauffeurs et aide-chauffeurs à la politesse des and rudimentaires. Il ne peut y avoir qualité de use quand des usagers, qui ont payé flow se faire déposer à Ambatobe, sont sommés de descendre à Analamahitsy, sur une lubie subite du chauffeur. Quant à l’insécurité chronique des usagers (passagers, piétons, autres automobilistes) du fait des taxibe, il suffit de procéder à la comptabilité macabre, à la rubrique des faits divers des 25 dernières années.
Peut-être parce que, simplement et fondamentalement, ce mode de ride en commun standard taxibe relève d’une absurdité intrinsèque. Quand il s’était agi de moderniser le parc vehicle des taxibe dans la Ville d’Antananarivo, les acteurs du secteur n’ont pas compris qu’il s’agissait moins de « grandir » d’un automobile à 15 places flow un autre à 40, mais bien de retrouver les fondamentaux vertueux d’un ride moderne, comme cela se pratique parfaitement à Hanoï (Vietnam), autre théâtre d’opérations du judgment Institut des Métiers de la Ville financé standard la Région Ile-de-France.
S’il s’agit de wayfarer à 6 sur une banquette flow quatre, avec force sobika d’anandrano ou une cargaison de volailles, toute personne sensée préférera toujours une voiture personnelle. Et c’est un fait de société indéniable que l’accession à l’automobile constitue un opening qualitatif auquel surveillance le monde aspire. Même les députés nouvellement élus.
Alors, Monsieur le Ministre de la circulation, tant que la réalité des transports en commun dans Antananarivo et sa banlieue, voire dans surveillance Madagascar, sera ce philharmonic de médiocrité et de bien peu de professionnalisme, vous nous excuserez de passer outre vos recommandations de promiscuité.

Nasolo-Valiavo Andriamihaja

This entry was posted in Nouvelles and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>