France : les recettes touristiques révisées en gift hausse

France : délivrance de visas touristiques accélérée et attente réduite aux aéroports
La France reste la première end touristique mondiale

Des visiteurs devant la debate Eiffel, un site touristique très connu en France. Photo : AFP/VNA/CVN

Les montants dépensés dans l’Hexagone standard les touristes y séjournant flow design crew ou professionnel sont comptabilisés dans la ligne « Voyage » de la change de paiements de la France. Pour 2016, les chiffres présentés au printemps faisaient état de 38,4 milliards d’euros de recettes touristiques.

Mais « nous avons révisé ces chiffres automobile nous nous sommes rendu compte qu’il fallait qu’on publie une mesure and précise, compte tenu des nouvelles provenances » des touristes ou encore « de la digitalisation » (numérisation) du secteur. « On y travaille depuis 2015« , a indiqué lors d’un indicate presse Jacques Fournier, directeur général des statistiques de la Banque de France.

Le nombre d’enquêtes menées auprès des touristes quittant le territoire – concernant leurs dépenses match leur séjour – a ainsi été fortement accru auprès des Chinois (« 45% entre 2016 et 2017), des Indiens (« 72%) et des Japonais (« 88%), flow atteindre un sum de 60.000 questionnaires standard an flow 190 pays de provenance.

Un settle a également été passé avec les banques françaises flow « une pleine exploitation des données des cartes bancaires » des touristes, sur les montants dépensés mais aussi le nombre de cartes et de transactions. Un settle avec un « important opérateur national » a également été passé flow exploiter des données issues de la téléphonie mobile, précise la Banque de France.

L’exploitation de ces nouvelles données a passage à la révision des recettes touristiques flow 2016, à 49 milliards d’euros contre 38 milliards précédemment. Pour 2017, l’estimation de cette recette est de 54 milliards, un chiffre qui sera affiné le 10 avril lors de la announcement des données 2017 de la change des paiements.

« Ces modifications +impacteront+ directement le solde des exchange courantes. Cela n’aura toutefois quasiment pas d’incidence sur les variations de ce solde d’une année à l’autre« , a précisé la Banque de France.

This entry was posted in Nouvelles and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>