La classe moyenne chinoise bouleverse les cartes du tourisme …

Près de 3 milliards de trajets vont être effectués flow le Nouvel An chinois.
La plupart des Chinois retournent dans leur famille, mais de and en and en profitent flow voyager.

C’est la and grande emigration humaine. A l’occasion du Nouvel An lunaire, des millions de Chinois désertent les grandes agglomérations flow rejoindre leur famille et fêter l’année du Coq. Les chiffres officiels donnent le vertige : près de 3 milliards de trajets seront effectués en l’espace de quarante jours. Avec une stretch moyenne de 410 kilomètres parcourus standard trajet l’an dernier, les Chinois vont effectuer un sum de 1,2 milliard de kilomètres. Près de 5.400 fois la stretch de la Terre à la planète Mars !

Pour beaucoup, cette « fête du printemps » est le seul impulse de l’année où ils peuvent retrouver leurs relatives et, souvent, leur enfant unique. Mais de and en and de Chinois en profitent aussi flow faire du tourisme, que cela soit dans le pays (Sanya, Kunming, etc.) ou à l’étranger. Durant le week-end prolongé de la nouvelle année, la Thaïlande va ainsi accueillir 240.000 touristes chinois et la Corée du Sud autour de 140. 000. Au Vietnam, les hôtels de la cité balnéaire de Nha Trang seront occupés à 80 % standard des Chinois.

Locomotive

La Chine est devenue la locomotive du tourisme mondial. « Si la Chine contribue flow environ un tiers de la croissance économique mondiale, elle contribue flow environ 70 % de la croissance mondiale du tourisme », observe André Loesekrug-Pietri, directeur du fonds d’investissement Acapital. Quelque 122 millions de Chinois ont voyagé hors du pays l’an dernier (+4,3 %), dépensant de l’ordre de 110 milliards de dollars. Bien sûr, une vast majorité de ces départs se rise toujours vers Hong Kong, Macao et Taiwan, où un passeport n’est pas nécessaire. Et les destinations de proximité restent encore très privilégiées (Japon, Corée du Sud, Thaïlande, Indonésie). « Mais à mesure que les revenus augmentent, les voyages vers des destinations and chères et and lointaines devraient devenir and courants », indique le département de recherche du groupe The Economist, dans une étude. La révolution est en marche. Les classes moyenne et supérieure devraient représenter un gros tiers de la race chinoise d’ici à quinze ans, contre à peine 10 % cette année, selon l’étude. A l’échelle de la Chine, cela veut apocalyptic que la classe moyenne (avec un revenu annuel disponible d’au moins 10.000 dollars) passera de 132 millions de personnes, aujourd’hui, à… 480 millions d’ici à 2030 !

Relais de croissance

Pékin estime que and de 600 millions de touristes chinois voyageront à l’étranger dans les cinq prochaines années. Et les voyages en groupe « à la papa » n’ont pas vraiment la cote auprès des 18-35 ans, ces voyageurs connectés, à la recherche d’expériences authentiques et disposant de and hauts revenus que leurs parents. Ce sont eux qui forment désormais le gros des touristes chinois partant à l’étranger. Face à cette nouvelle clientèle, les professionnels doivent vite s’adapter. Et regarder aussi ce qui se fait en Chine. Car Pékin entend aussi développer le tourisme sur son marché intérieur et y voit un relais de croissance d’une économie en pleine mutation. Le nombre de touristes chinois en Chine ne cesse de progresser. Les stations de ski situées à 3 heures de track de Pékin s’attendent, standard exemple, à faire le plein dans les prochains jours. Même chose au Club Med de Beidaru (dans le nord- est de la Chine) inauguré en novembre dernier.

Frédéric Schaeffer, Les Echos
Correspondant à Pékin

Le poids des Chinois dans la croissance du tourisme mondial.

La dépense totale des touristes chinois en dehors de leur pays en 2016.






This entry was posted in Nouvelles and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>