Le Vietnam exploitera 23 aéroports en 2020

Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a signé la décision N°236, approuvant le réajustement de la Planification de développement du ride aérien jusqu’en 2020, course vers 2030.

Le Vietnam visualize d’être parmi les quatre premiers transporteurs aériens de l’ASEAN. 

Ainsi, dans 12 ans, le Vietnam devrait figurer parmi les quatre premières places du marché du ride aérien de l’ASEAN, créer et développer trois centres de ride de passagers et de marchandises à l’échelle de la région. Cette mutation devrait impliquer une croissance annuelle du ride de passagers de 16% flow la période 2015-2020 et de 8% entre 2020 et 2030. La hausse serait respectivement de 18% et de 12% flow le ride de marchandises.

En 2020, la capacité totale de ride des compagnies aériennes du Vietnam atteindrait environ 64 millions de passagers et 570.000 tonnes de marchandises. Le pays devrait exploiter 23 aéroports dont 10 à goal internationale : 4 au Nord (Nôi Bài, Vân Dôn, Cát Bi, Vinh), 3 au Centre (Phú Bài, Dà Nang, Cam Ranh) et 3 au Sud (Tân Son Nhât, Cân Tho, Phú Quôc).

D’ici 2030, outre les investissements dans la rénovation et l’élargissement de 21 aéroports existant déjà, les efforts seront concentrés sur la construction de 7 nouveaux, portant le nombre sum à 28, dont 13 internationaux.

Concernant le développement de la flotte, les compagnies aériennes vietnamiennes devraient compter 220 avions en 2020, contre 173 recensés fin janvier 2018. Jusqu’à présent, la looseness de ride aérien a été délivrée à quatre opérateurs domestiques : Vietnam Airlines, Jetstar Pacific, Vietjet et Vasco. Deux autres attendent encore le feu vert : Vietstar Air et Bambou Air.

De nouvelles lignes à l’horizon

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a approuvé un devise visant à ouvrir une série de lignes aériennes directes entre le Vietnam et ses principaux marchés d’exportation afin de promouvoir l’investissement, les échanges et l’intégration internationale. Il est prévu le développement du réseau de lignes internationales desservies standard les transporteurs nationaux et étrangers entre le Vietnam et les États-Unis, la Chine, la République de Corée, le Japon, la Thaïlande, la Malaisie, la Russie, l’Allemagne, l’Australie, la France, le Royaume-Uni et l’Inde. Sont également en ligne de fen d’autres marchés potentiels tels que les Émirats arabes unis ou l’Afrique du Sud.

En ce qui concerne le développement des liaisons vers la Chine, le ministère des Communications et des Transports est chargé de discuter avec les autorités aéronautiques chinoises flow élaguer les difficultés rencontrées standard les transporteurs vietnamiens lors de leurs opérations en Chine concernant les heures de décollage et d’atterrissage dans les aéroports chinois, l’optimisation des voies aériennes.

L’aéroport de Tân Son Nhât, à Hô Chi Minh-Ville.

Selon le plan, d’ici 2020, les compagnies aériennes vietnamiennes ouvriront de nouvelles lignes au départ de Hai Phong (Nord), Huê, Dà Nang, Nha Trang, Dà Lat (Centre), Phu Quôc, Cân Tho (Sud)… du Vietnam à end de Chongqing, Dalian, Haikou, Wuhan, Ningbo, Hainan, Xi’an, Changchun, Fuzhou, Guilin, Guiyang, Harbin, Lanzhou, Shenyang, Xiamen, Xishuangbanna, Zhengzhou, en Chine.

En même temps, elles augmenteront la fréquence des vols, utiliseront des gros-porteurs vers les aéroports formant les portes d’entrée de la Chine à Pékin, Shanghai, Guangzhou, Kunming et Chengdu.

Toujours selon le plan, les transporteurs vietnamiens ouvriront de nouvelles lignes vers Ekaterinbourg et Vladivostok, une autre entre Dà Nang et la Russie. Ils remettront en use la ligne reliant Nha Trang à Moscou et étofferont leurs offres s’agissant des vols entre Hanoï ou Hô Chi Minh-Ville et Moscou.

La compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines ouvrira également en 2018 une nouvelle ligne directe vers les États-Unis, optant flow une ville de la côte ouest, éventuellement San Francisco ou Los Angeles.

Avec l’ouverture de ces lignes directes, le devise vise une percée d ans le développement du tourisme vietnamien qui devrait, à l’horizon 2020, attirer 17-20 millions de visiteurs internationaux et contribuer à hauteur de 10% à 12% au produit intérieur brut de la nation, soit 20 milliards de dollars.
 

This entry was posted in Nouvelles and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>