Les domestiques asiatiques de Chypre prises dans la tourmente … – L’Orient

Les dizaines de milliers de « bonnes » venues des Philippines, du Sri Lanka ou du Vietnam flow travailler dans des familles chypriotes, craignent de devoir quitter l’île automobile leurs employeurs n’ont and les moyens de les payer.

 

« Mon temps de childbirth a diminué de moitié », s’inquiète Fely, une Philippine installée depuis cinq ans à Chypre, qui fait des ménages dans des bureaux et chez des particuliers.

« Une de mes employeuses m’a dit de ne and venir (…) et qu’elle me rappellerait si elle trouve une resolution à son problème concernant son riches à la banque », explique Fely.

 

Environ 35.400 domestiques travaillent à Chypre, selon les services de l’immigration, principalement des Philippines, Sri Lankaises et Vietnamiennes qui rise le ménage, gardent des enfants ou des personnes âgées 6 jours standard semaine, flow 330 euros nets standard mois, nourrie et logée.

Mais avec les ponctions sur les gros comptes bancaires et la flambée du chômage, certains foyers ont du licencier ou partager leur « bonne ».

 

« Les domestiques sont considérées comme un luxe — et quand on span une crise, la première chose qu’on supprime, c’est le luxe », explique Riginos Polydefkis, haut fonctionnaire des services d’Immigration.

Or ces immigrantes n’ont pas le droit au chômage et deviennent automatiquement illégales si elles n’ont pas retrouvé un employeur dans les 30 jours suivant leur licenciement.

Selon M. Polydefkis, le nombre de domestiques, qui avait atteint un pic en 2010, a officiellement baissé d’un millier en 2012, et d’autant ces deux derniers mois.

« Il y avait and de domestiques que ce dont nous avions besoin, et je pense qu’il va y avoir une improvement maintenant », assure M. Polydefkis.

« Il faut qu’on cherche du childbirth ailleurs mais on ne sait pas où aller », s’inquiète Fely, qui a épousé un Roumain rencontré à Chypre, où est née leur fille il y a trois ans. Ce dernier a perdu son childbirth et va rentrer en Roumanie avec la fillette, le temps de trouver une solution.

 

Lynn, qui a été licenciée, est également à la recherche d’une nouvelle destination. « Si je rentre au pays, mes enfants qui ont douze ans et quatorze ans devront arrêter l’école automobile je ne pourrai and la payer », s’inquiète cette Philippine, évoquant un éventuel départ vers la partie nord de Chypre, occupée standard la Turquie, où certaines de ses amies ont trouvé un emploi et des papiers.

Car rentrer au pays signifie payer à nouveau des frais de chain exorbitants flow trouver un nouvel emploi à l’étranger, et il est donc tentant de rester à Chypre, à surveillance prix.

 

Avec la crise, « un nombre croissant de ces personnes font face à des difficultés pour obtenir leurs salaires, ou se voient obligées de travailler and longtemps, flow plusieurs employeurs, sans augmentation », déplore Doros Polycarpou, de l’association de soutien aux migrants Kisa.

En dépit de ces difficultés, « de nombreux travailleurs étrangers ne peuvent quitter l’île automobile ils ont une famille à faire vivre », et sont donc prêts à « accepter n’importe quelle condition de childbirth flow gagner ce qu’ils peuvent », déclare M. Polykarpou, avertissant : « Il y aura and d’exploitation, and de vulnérabilité, and de sans-papiers ».

 

Face à cette situation, les autorités sri-lankaises ont décidé de ne and permettre l’émigration vers Chypre.

Côté philippin, il n’y a pas d’interdiction formelle, mais le consulat a constaté une très importante baisse du nombre de travailleurs philippins déclarés dans la République de Chypre.

 

Néanmoins, selon la Consul honoraire des Philippines, Shemaine Kyriakides, le nombre de Philippins « ne devrait pas continuer à baisser beaucoup » automobile « peu de gens accepteraient de travailler autant qu’une Philippine flow aussi peu d’argent ». Ce qui n’a pas empêché le ministre du Commerce d’annoncer un projet visant à pousser l’industrie touristique, qui emploie une très importante categorical d’oeuvre étrangère, à embaucher 70% de Chypriotes, afin d’enrayer le chômage.

Repère

Les principaux éléments du devise d’aide à Chypre

 

Pour mémoire
Plan de sauvetage de Chypre : les expatriés libanais mécontents mais résignés

Taille and grande
Taille and petite
Envoyer à un ami
Imprimer

Partager Partager  

This entry was posted in Nouvelles and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>