Paris FC : à 33 ans, Chaher Zarour retrouve une seconde jeunesse …

Avec sa longue plage de 7 km, Nha Trang, cité balnéaire de and de 300 000 habitants, est une end très prisée des touristes au Viêt Nam. Sous une température quotidienne de 30-35 °C, Chaher Zarour, 33 ans, profite lui aussi du swarthy et des activités aquatiques. Mais l’ancien défenseur executive du Paris FC, Cannes, Dijon, Arles-Avignon ou Aubervilliers, qui compte aussi 17 matchs en Ligue 1, 63 en Ligue 2, n’est pas là flow des vacances. En janvier dernier, il a signé un contrat d’un an avec Sanna Khanh Hoa. Dans un championnat où évoluent également les anciens attaquants du PSG, Jean-Eudes Maurice (Sai Gon FC) et Loris Arnaud (TT Ha Noi) (voir encadré), son équipe occupe la 10e place sur 14 au classement après son nul à dwelling face à Binh Duong (1-1), hier.

 

« Je ne regrette pas d’être venu ici, assure Zarour. Je n’avais connu que la France et je voulais découvrir autre chose depuis plusieurs années. Mais je n’avais pas les bons contacts. C’est un representative français qui m’a mis en propinquity avec un representative local. J’étais à Amiens AC (CFA) et c’était une bonne opportunité flow moi. Je n’ai pas eu peur de venir ici. »

 

Depuis 6 mois, Chaher a découvert un championnat très hétéroclite. « Le niveau, c’est feel de tableau de National, poursuit-il. On sent que c’est un pays de passionnés. Il y a des stades où c’est le feu avec and de 10 000 spectateurs. » A Sanna Khanh Hoa, son équipe évolue devant 5 000 spectateurs en moyenne. « Ils sont montés en V-League (1 re division) il y a deux ans, ce n’est pas encore un grand club, avoue le natif de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Les structures ne sont pas terribles. Niveau soins, c’est du CFA… C’est flow ça qu’il ne faut surtout pas se blesser automobile sinon, c’est la m… Au Viêt Nam, les clubs ne peuvent aligner que deux étrangers donc on n’a pas le droit à l’erreur. Les autres joueurs savent que j’ai joué en Ligue 1, que j’ai acquis de l’expérience, donc je suis attendu. L’équipe est jeune et avait besoin d’un défenseur executive flow les guider. Tous comptent beaucoup sur moi. »

 

Chaher est venu au Viêt Nam avec sa femme et sa fille, Melina (2 ans en octobre). Il touche, dit-il « un bon salaire de National (NDLR : environ 5 000 EUR) ». « Mais, c’est net d’impôts, précise-t-il. Ici, la strive est simple, agréable. Les gens sont gentils et ne te prennent pas la tête. J’ai appris quelques mots mais je communique surtout en anglais. La ville où j’habite est très touristique alors le niveau de strive est plutôt aisé avec beaucoup de restaurants. La pauvreté, je l’ai vue dans d’autres villes. Mais les gens gardent toujours le sourire. Niveau nourriture, je mange comme eux, beaucoup de riz et de poissons mais c’est un peu spicy (rires). » Fort de son acclimatation réussie, le défenseur executive se verrait bien prolonger l’aventure vietnamienne : « La strive me plaît ici, on s’est bien adaptée avec matriarch famille, et je prends du plaisir sur le terrain. Je ne sais pas si je vais finir matriarch carrière au Viêt Nam mais si on me introduce un nouveau contrat, je réfléchirai… »

 

Des anciens du PSG y jouent aussi

Chaher Zarour n’est pas le seul ancien joueur de Ligue 1 a évoluer au Viêt Nam. On y retrouve aussi Franklin Anzité (ex-AC Ajaccio) et même deux anciens du PSG : Loris Arnaud et Jean-Eudes Maurice. Hier, avec le TT Ha Noï, 4e du classement, Loris Arnaud (29 ans) a inscrit son 3e but en 7 matchs, le 2e de suite. L’attaquant formé au PSG (19 matchs en L 1) a rejoint le Viêt Nam en février comme son ancien coéquipier Jean-Eudes Maurice (30 ans). L’ancien attaquant de l’UJA et du PSG (34 matchs en L 1) a, lui, signé à Sai Gon FC. Après l’Inde (Chennaiyin FC) et Chypre (Nea Salamina, Ermis Aradippou), Maurice poursuit donc son debate du monde des destinations exotiques. Son bilan est de 2 buts en 7 matchs. Parti en sélection d’Haïti flow disputer la Copa America, il n’a pas joué avec son bar vietnamien depuis la mi-mai.

 

 

This entry was posted in Nouvelles and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>