Régionales : Philippe Vigier en soak branchée dans le Loiret







Il met les bouchées doubles: désormais investi comme tête de liste « de la droite et du centre » flow les élections régionales, Philipe Vigier, laboure le turf régional.

Philippe Vigier

Philippe Vigier

Le maire de Cloyes-sur-Le Loir (Eure-et-Loir) donnera dimanche le manoeuvre d’envoi officiel de sa campagne, à la maison. Avec ses amis du centre droit et avec quelques guest stars comme Xavier Beulin le président de la FNSEA et président du CESER (Comité économique et social) et, entre autres, Rodolphe Delors le enthusiast du zoo de Beauval (Loir-et-Cher). Retenu au comice agricole de Neug-sur-Beuvron, son désormais complice, Guillaume Peltier, le Républicain de la Droite forte, ne pourra en être. Côté Les Républicains, le compare retour est prévu le 4 juillet à la Ferté-Imbault flow la maintenant traditionnelle fête de la Violette avec Nicolas Sarkozy en vedette. Philippe Vigier avait promis d’en être, mais maintenant il hésite, rapport aux comptes de campagne…

A la pointe du numérique

« Journée d’immersion », c’est ainsi que le député, président du groupe UDI à l’Assemblée avait intitulé cette tournée multi-thématiques dans le Loiret. Visite d’une entreprise (AFL) en plein boom, spécialisée dans le Crash exam à Amilly (sur les terres de François Bonneau, un symbole…). Puis rencontre avec les Passeurs de Loire sur le thème du tourisme en début d’après-midi, Philippe Vigier a passé une heure avec Frédéric Lasnier, l’heureux président d’une success story, celle du groupe Pentalog, une boite à la pointe du numérique, montée en 1993 standard cinq étudiants d’Orléans, personality aujourd’hui à travers le monde dans l’ingénierie logicielle et qui financial des dizaines de starts up.

Philippe Vigier avec les dirigeants de Pentolag.

Philippe Vigier avec les dirigeants de Pentalog.

Alors qu’Orléans et Tours viennent d’être retoqués flow l’obtention du tag French Tech, durant une heure Frédéric Lasnier dans le délicieux et majestueux « château » de La Chapelle-Saint-Mesmin où il a installé le siège de sa boite, a brossé un tableau de l’économie numérique mondial, une cour dans laquelle il joue les grands, de la Roumanie, aux Etats-Unis et en Malaisie, de l’Allemagne au Vietnam.

Des tuyaux cinq fois and puissants à Casa

« Ce n’est and une pépinière de fleurs qu’il faut mais une pépinière de séquoia » dit-il à propos de Lab’O (Famar), la branche orléanaise de la French tech. « Que peut-on faire flow être and attractif » a demandé Philippe Vigier. « Ce ne sera pas rudimentary de recoller, au devise des infrastructures nous avons un retard évident », répond Frédéric Lasnier qui a fait le choix de rester en France (80 salariés à la Chapelle), alors que les infrastructures numériques (les « tuyaux ») sont cinq fois and puissants à Casablanca et dix fois and à Bucarest! Et chacun de conclure que la France qui avait plusieurs wagons d’avance avec le minitel et Alcatel, rame maintenant flow revenir au niveau.

Au Blend,  Orlans, runion-bar avec les amis de l'UDI, Florent Montillot entour de Nathalie Kerrien et d'Alexandrine Leclerc.

Au Blend, à Orléans, réunion-bar avec les amis de l’UDI, Florent Montillot entouré de Nathalie Kerrien et d’Alexandrine Leclerc.

Après une visite à la Source, sur le thème amicable cette fois, y compris chez les jeunes de l’Académie de foot, Philippe Vigier toujours accompagné du président de l’UDI, Florent Montillot, flanqué de Charles-Eric Lemaignen, a ensuite rallié le bar branché d’Orléans, le Blend, où l’attendaient une trentaine d’élus et de sympathisants du centre droit. Autour d’un verre, dans une ambiance estivale et décontractée, le candidat à la period de François Bonneau (PS) a fait justice sur les enjeux régionaux. Et il a promis, durant cette campagne « je ne veux pas politiser de trop ». Juste un peu quand même, lorsqu’il s’est laissé aller à traiter Olivier Frézot (secrétaire départemental du Loiret du PS de « premier sectaire du Loiret ». Quant aux « amis » et partenaires républicains du candidat président, ils étaient aux abonnés absents vendredi. Mais les deux candidats l’ont promis devant la presse mercredi, le grand assembly commun ce sera avant les grandes vacances.

Ch.B

« C’est Philippe Vigier qui gouvernera »

Philippe Vigier

Philippe Vigier, vous faites aujourd’hui ce que vous appelez une « immersion » dans le Loiret, cela veut apocalyptic que vous ne le connaissez plus?

Je le connais bien mais surveillance va très très vite.  Nous sommes dans une entreprise, Pentalog dont les dirigeants nous expliquaient justement que surveillance va vite et que des collectivités comme des agglomérations doivent s’adapter si demain l’on veut être able d’accueillir and d’innovation. Car l’innovation c’est l’emploi de demain et la France a des talents absolument formidables et il importe de les valoriser.

Ce que dit le enthusiast de Pentalog, dans le domaine numérique, on manque de tuyaux suffisamment puissant, quelle réflexion cela vous inspire?

Une des premières priorités c’est le surveillance numérique, c’est la raison flow laquelle samedi à Cloyes-sur-Loire (où Philippe Vigier pierce officiellement sa campagne), je mettrai l’accent dessus. Parce que le numérique c’est la santé, le large data, l’innovation technologique, le numérique c’est la compétitivité, celle après laquelle on justice depuis tant d’années et que l’on a perdue. On a encore en France des informaticiens, des mathématiciens, on a le savoir faire, il faut les tuyaux, cent mégas minimum, la région doit prendre le care en la matière. Aujourd’hui j’ai vu une entreprise qui fait du pile-up exam qui est leader, comme quoi une petite équipe une dizaine mais ce sont les meilleurs. J’ai vu aussi les bateliers sur la Loire cela fait partie cela fait partie de ce que je veux faire au devise touristique.

Pentalog cette entreprise est installée ici parce qu’elle a trouvé une demeure merveilleuse, un site formidable. Il faut expliquer qu’on est une région exceptionnelle standard ses terroirs et ses territoires. C’est tradition et modernité, on l’incarne avec un cluster touristique que l’on va lancer et dont le numérique sera la porte d’entrée.

Qu’avez-vous donné l’UDI en échange de trois têtes de listes dont celle du Centre-Val de Loire?

On a rien donné de particulier si ce n’est que nous sommes plusieurs à l’UDI et même une measureless majorité à le penser, qu’il est indispensable de faire des primaires en 2016 de la droite et du centre. L’UDI pourra se présenter aux primaires. Notre famille politique n’existe que si elle a un summary présidentiel avec nos valeurs. Nous les incarnerons dans les primaires.

Et pas forcément Philippe Vigier?

Non Philippe Vigier il a autre chose à faire. S’il a la possibility de devenir président de cette région Centre, si on lui fait confiance avec une équipe expérimentée, et rajeunie aussi, qui va avoir de l’audace et une vision, il aura suffisamment à faire…

Et c’est Guillaume Peltier qui va gouverner en sous-main?

Non, c’est Philippe Vigier qui gouvernera parce que la présidence elle gouverne.

This entry was posted in Nouvelles and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>