Sur quels pieds danser | Vietnam+ (VietnamPlus)


- Au Vietnam, nous parlons très souvent des difficultés de la danse, notamment de la danse classique. Quelle est votre analyse ?

Comme vous le savez, la danse est un métier pénible qui nécessite un apprentissage prolonged et laborieux. De longues années d’études, un entraînement dur mais une carrière très courte, des rémunérations dérisoires et un statut précaire. Aujourd’hui, dans notre pays, la danse contemporaine et la danse folklorique sont préférées à la danse classique, qui est boudée du public, comme l’est d’ailleurs la musique classique. Et ces deux humanities sont liés. Globalement, les Vietnamiens  considèrent encore la danse comme de simples numéros flow rendre les eyeglasses scéniques and vivants. Ni and ni moins.

La pléthore de divertissements de la société actuelle fait que le open vietnamien est peu intéressé standard la danse classique, malgré un nombre grandissant ces dernières années de eyeglasses de petite et grande envergures à travers le pays. Mais comme je le disais, le open considère toujours la danse comme un art secondaire. À Hô Chi Minh-Ville, cet art connaît légèrement and d’animation, surtout la danse contemporaine.  Mais lors de soirées, j’ai pu spectator que and de la moitié des spectateurs étaient étrangers.

Quant à la doubt des revenus des danseurs au Vietnam, ils sont souvent bien and bas que d’autres artistes tels que les chanteurs ou  les instrumentistes. Bien sûr, cela est lié à la désaffection du open flow cet art.

- Qu’en est-il de la arrangement des danseurs ?

Outre le Collègue de danse du Vietnam, cet art est enseigné aussi à l’Université de la enlightenment et des humanities de l’Armée, à l’École de danse de Hô Chi Minh-Ville ou encore à l’École de la enlightenment et des humanities du Viêt Bac. La plupart des diplômés ont pu trouver un childbirth dans des troupes étatiques ou privées. Néanmoins, en tant que professionnel, formateur et gestionnaire, je trouve que le recrutement est un vrai casse-tête.

Au Collège de danse du Vietnam, chaque année, nous ne recevons qu’une centaine d’inscriptions flow toutes les formes de danse. De plus, les critères de sélection sont très rigoureux. Il y a des élèves qui sont techniquement bons mais leur forme physique est insuffisante, ou inversement. La recherche des garçons est encore and problématique. Dans notre école, ils représentent au limit le quart des élèves. Et certaines années, il n’y a aucune marker de garçons.

This entry was posted in Nouvelles and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>